Jean-Pierre Chamodot LHCP

Bol d’air Jacquier

COVID, masques, pollution, stress, maladie, vieillissement… Autant de situations qui diminuent l’efficacité de la respiration. Or le manque d’oxygène altère le fonctionnement de l’organisme. Pour retrouver une oxygénation équilibrée, plus de 40 000 personnes utilisent régulièrement le Bol d’air.

Pourquoi utiliser le Bol d’air ?

Le Bol d’air est la seule méthode d’oxygénation naturelle capable d’apporter à la cellule l’oxygène dont elle a besoin, sans hyper oxygénation et sans risque radicalaire. Elle s’adresse à toute personne soucieuse de préserver ou restaurer son capital santé, quelle que soit sa condition physique :

  • pour améliorer la récupération en cas de COVID
  • pour améliorer la récupération en cas de fatigue chronique et de stress
  • pour préserver ses capacités intellectuelles, physiques et sensorielles
  • pour accompagner la perte de poids
  • pour la préparation et la récupération physique et psychique des sportifs
  • pour accompagner les adolescents au moment des examens

Au quotidien, en hygiène de vie

L’utilisation quotidienne du Bol d’air est conseillée pour obtenir un meilleur résultat.

  • Commencer par quelques minutes par jour, puis augmenter progressivement
  • Le rythme et la durée des séances varient d’une personne à l’autre
  • Il est plus efficace de faire plusieurs courtes séances dans une journée plutôt qu’une seule longue
  • Il est inutile de prolonger une séance au-delà de 15 minutes sur le modèle Tonic et 5 min sur le modèle Aéro.

En cure, chez votre praticien

Jean-Pierre Chamodot
107 TER Rue de l’Aiguillon
85100 LES SABLES D’OLONNE

Sur Rendez-Vous par Téléphone au 06 44 74 00 52

  • Cure de 5 jours : 120 €
    Jour 1 : 3 séances d’2 minute : 30 €
    Jour 2 : 3 séances d’3 minutes : 30 €
    Jour 3 : 3 séances d’4 minutes : 30 €
    Jour 4 : 3 séances d’5 minutes : 30 €
    Jour 5 : 3 séances d’5 minutes : 30 €
  • La séance de 2 à 5 minutes : 10 €

Témoignages :

– Alexis Jeannerod SKIEUR DE FOND –
« Je dis MERCI au Bol d’air pour son aide précieuse dans mon entraînement et ses effets bénéfiques sur ma santé ! »
Je pratique un sport d’hiver, je suis donc souvent agressé par le froid, la neige, la pluie, le vent…, autant de facteurs qui me rendaient régulièrement malade lors des saisons précédentes.
Depuis 2014, le laboratoire Holiste me soutient en mettant à ma disposition un appareil qui permet de mieux m’oxygéner, le Bol d’air. C’est une méthode 100 % naturelle qui consiste à inhaler de l’huile essentielle de pin des Landes. Soucieux de mon hygiène de vie et de ma santé, j’ai découvert cet outil grâce à ma copine qui suit des études de naturopathie.
A quelle fréquence utilisez-vous le Bol d’air ?
Depuis que j’ai reçu l’appareil, j’essaie de faire au moins deux séances par jour (environ 6 min le matin et 12 min le soir).
Quels bienfaits avez-vous pu constater ?
Très vite j’ai ressenti beaucoup de bénéfices dans les minutes qui suivent l’inhalation. Ensuite, au fur et à mesure des semaines, j’ai senti que le Bol d’air m’aidait à récupérer entre les séances d’entraînement.
Cet appareil révolutionne mes nuits. La saison 2017 a été la meilleure de ma carrière !

– Marjorie Thomas Beurton, journaliste –
« Mon très cher Bol d’air Jacquier,
Je t’écris cette lettre car je viens d’apprendre que je dois te rendre à ta propriétaire. Depuis sept mois, on cohabitait dans la cuisine. Je te sollicitais souvent très tôt le matin et tard le soir mais je sais que tu n’es pas un gros dormeur, que tu ne m’en tenais pas rigueur. La preuve, tu me fais récupérer tellement vite que toi aussi tu dois être au top de l…a régénération cellulaire !
Tu sais, ça va être vide sans toi, sur le bord de la table. Tu y avais trouvé ta place, comme un membre de la famille a son emplacement attitré pour y manger. Tu faisais partie des meubles et tu te mariais parfaitement avec la soupière de ma grand-mère, ma nappe seventies et mon tableau instructif sur le fleurissement des primevères datant de 1966… (tu as vu, lui aussi a bien vieilli !)
Bref, je ne t’avais pas emprunté pour décorer mais bien pour récupérer ! Car quand on te teste, on t’approuve forcément ! Grâce à toi, j’ai pu enchaîner des triathlons et récupérer à la vitesse de la lumière.
Alors oui, au début les gens m’ont prise pour une illuminée. On m’a même questionnée pour savoir si j’hébergeais le professeur Tournesol. Ce doit être tes fioles et tes « espèces » de tubes à essai qui ont effrayé mes invités.
Moi, j’ai aimé te remplir d’orésine (huile essentielle de pins) et me dire que tu étais ma plus belle arme contre le vieillissement des cellules. C’est vrai que pour bien vieillir, les campagnes de communication de santé publique nous invitent à bien manger, à pratiquer une activité sportive…
Tu m’as rapidement convaincue même si je n’ai ni prise de sang, ni chiffres pour en témoigner mais mon ressenti sur mon état physique général en est la meilleure preuve.
J’ai un seul regret, ne pas t’avoir connu plus tôt. J’aurais voulu te présenter à mon papa qui, dans un premier temps, t’aurait sûrement rangé dans un cagibi mais il t’aurait adopté sans broncher après quelques séances… Je vais même te confier quelque chose : j’étais triste à chaque fois que je partais en vacances. Si tu existais en format de poche, je t’aurais emporté dans ma valise !
Voilà mon Bol d’Air Jacquier, je te laisse retrouver tes copains dans le laboratoire Holiste de Marie-Hélène Henrion à Châtel-Saint-Germain. C’est vrai, nous ne sommes pas loin. Je viendrais de temps en temps te faire un coucou et respirer un bon bol d’air…
Merci pour ta précieuse aide »
Par Marjorie Thomas Beurton

– Stéphane Ricard TRAIL ET RAQUETTES A NEIGE –
« Je me sens beaucoup plus serein dans ma pratique. »
Stéphane enchaîne une saison d’hiver avec les trails blancs et les compétitions de raquettes et l’été une saison de trail et de course en montagne.
Au départ, je n’effectuais que des petites sessions de 3 minutes le matin et le soir. Ensuite, je suis monté à 6 minutes le matin et 3 minutes le soir. J’essaie d’y aller régulièrement. Ce rituel me permet aussi d’effectuer une pause dans des journées toujours rapides et dynamisantes. Le Bol d’air Jacquier est donc un moment de détente et de retour sur soi-même où je me concentre sur ma respiration. Je pense que cette méthode a joué également sur les allergies car j’ai eu beaucoup moins de problèmes de ce côté-là ! J’utilise le Bol d’air Jacquier depuis plusieurs saisons maintenant. Parfois c’est de manière ponctuelle à des moments précis quand j’en éprouve le besoin. A d’autres moments, c’est dans le cadre d’une préparation précise à un évènement.
Pour le championnat du monde de raquettes qui aura lieu le 6 février prochain en Italie, j’effectue une séance de 3 minutes le matin et le soir pendant trois semaines. Grâce à ce Bol d’air, je dors beaucoup mieux et je me sens beaucoup plus serein dans ma pratique. L’oxygénation par l’intermédiaire de l’huile essentielle Orésine permet aussi de travailler sur le souffle et la capacité cardiaque. C’est aussi un moyen d’effectuer une petite méditation à chacun des passages, ce qui me semble important dans notre société où nous avons tendance à toujours faire quelque chose.

Depuis plusieurs saisons maintenant, j’utilise le BOL D’AIR JACQUIER.
Mais qu’est-ce que c’est ?
C’est un appareil qui permet une meilleure oxygénation des cellules grâce à l’huile essentielle de pin maritime ou Pinus Pinaster (orésine). L’idée est de respirer tout simplement avec la machine du laboratoire HOLISTE. Ce drôle d’appareil est une petite merveille de simplicité. Il a été conçu par René Jacquier et a reçu un prix Nobel. L’objectif n’est pas de respirer plus d’oxygène mais de mieux l’assimiler. Parfait pendant cette période de confinement.

Menu
CONSULTATIONS - FORMATIONS LHCP®

CONSULTATIONS

STAGE INITIATION LHCP®

FORMATION CERTIFIANTE LHCP®

FORMATION LHCP® PARCOURS CERTIFIANT POUR LES ÉLÈVES NON CERTIFIÉS

STAGES FORMATION CONTINUE LHCP®

FORMATION BIEN-ÊTRE QUANTIQUE LHCP®

porta. elementum sit leo. libero at massa id neque. risus mi,